| Recherche | Nous contacter |
Accueil arrow Mario Chichorro
Mario Chichorro Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

dsc04026_copy.jpg
  camera.gif

MARIO CHICHORRO….UN IMMENSE ARTISTE L’homme qui peignait l’utopie... Son œuvre est immense. 3500 oeuvres, plus d’une centaine d’expositions en France et dans le Monde, à son actif… Les plus grands collectionneurs et musées ont acquis ses tableaux. C’est un évènement, Chichorro expose à la Galerie d'Oc, à Lespignan, du 23 Juin au 21 Juillet. Vernissage le 23 Juin à 18h30, en présence de l'artiste. " Il pourrait être à la peinture contemporaine ce que le catalan Gaudi fut à l’architecture et au design. Ses facéties picturales, novatrices, déconstruites, fragmentées, peuvent apparaître comme autant de pastiches des Arts : Brut, baroque, primaire, contemporain et Naïf…. Mario est assurément un singulier personnage. Il ne se prend vraiment pas au sérieux ! De son Portugal natal, il conserve un délicieux timbre chantant. Sa chevelure argentée dévale en boucles jusqu’aux épaules. Le regard tendre s’accommode du petit sourire facétieux de celui qui a su préserver l’émerveillement de l’enfance…«En 1968 dans les rues de Perpignan, je défilais et manifestais. Je travaillais alors dans un cabinet d’architecte. Mon patron l’ayant appris m’a illico licencié, me traitant de révolutionnaire, d’anarchiste. »Relate, amusé Mario. Le destin est imprévisible ! Ce fâcheux évènement a eu un effet bienheureux puisque Mario a alors réalisé son rêve insensé d'enfant: peindre ! Est-ce bien raisonnable pour une grande personne? Aujourd'hui encore, à 76 ans, l'artiste se joue des interdits. Extravaguant Chichorro ? Hors normes, réfractaire à tout courant artistique, à toute mode, à toute académie, Mario Chichorro l'idéaliste, s’amuse à heurter, à provoquer, à renverser tabous et valeurs admises d’un Monde rationnel formaté. Au bout du pinceau, il manie avec talent, l’ironie, la provocation, la dérision. »Je casse de façon fantaisiste le sujet unique dans mes tableaux. J'opte pour la multiplicité des thèmes parce que j'ai choisi la liberté absolue de l'imaginaire irrationnel !» Évoque le déroutant, Chichorro. Il use de matériaux les plus inattendues : aggloméré de bois, polyuréthane extrudé, résine synthétique, aggloméré de liège... Ses œuvres subversives sont autant de passerelles relationnelles entre son for intérieur et un extérieur idéal rêvé. Ses 51 tableaux lumineux renvoient à l’intemporel. Sa puissante créativité intuitive, impulsive, jongle avec volumes et formes, couleurs et symboles. Là, rien n’est agressif. Ici, tout est équilibre. Ailleurs, la nudité corporelle semble célébrer la pureté morale sans artifices sans fioritures. Le génial Chichoro, lance «Nul n’est là sur Terre par hasard.» N’invite-t-il pas à réfléchir sur le pourquoi de l’existence ? " Jean-Luc Modat

 Mario Chichorro est né le 17 décembre 1932 à Torres Vedras, au Portugal. Il entreprend des études d'architecture à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Porto, études qu'il abandonnera deux années plus tard. Il travaille alors dans différents cabinets d'architectes de Lisbonne et de Porto. En 1963, il s'installe en France et travaille chez un architecte à Perpignan. Il se marie en 1966 avec une catalane, époque où il commence à peindre sur des cartons ondulés, des toiles, du papier et du bois aggloméré. Son travail est un mélange de peinture et de sculpture qui se matérialise par des sortes de peintures en relief. En 1968, il est licencié pour avoir participé à une manifestation et part s'installer chez ses beaux parents qui sont viticulteurs et éleveurs de moutons. Dès lors, il se consacre entièrement à la peinture. Il se sent des affinités avec Picasso, Chaissac, le surréalisme, Dubuffet et l'art roman. Son oeuvre, de facture naïve, retient l'attention de Claude Massé puis de Jean Dubuffet qui l'intègre dans la collection Neuve Invention de Lausanne. Mario Chichorro vit actuellement à Perpignan et continue à créer ses « bas-reliefs » avec de nouveaux matériaux parmi lesquels la résine synthétique, la mousse de polyuréthanne et l'aggloméré de liège. Des oeuvres de lui sont conservées dans divers lieux comme le Musée d’Art Brut de Lausanne, le Musée de la Création Franche à Bègles et au musée de l'Art en Marche à Lapalisse. « Non, merci, Monsieur, je n’ai pas eu d’enfance malheureuse ni d’accidents traumatisants au cours de ma vie. De tout temps, passionné de peinture, tout naturellement, je suis devenu peintre. Mon travail en tant que peintre est le résultat d’une nature personnelle… Brut et marginal ? Je veux bien (par les temps qui courent, j’en suis fier!) mais il faut y ajouter d’autres choses encore : primitif, baroque, humoriste, pompier et, s’il vous plaît, anéanti politique, saboteur culturel, anarchiste doux, universaliste sans moyens, humaniste distancié et même peintre. Mais, s’il faut mettre un nom qui englobe toutes mes qualités, ce sera tout simplement : idéaliste… … Mon choix est sans réserve. Je suis pour l’irrévérence, l’insubordination, l’irréalisme, l’absurde, la rêverie, la folie, l’utopie, le désir. Je suis solidaire de ceux qui, par volonté ou par la « force des choses », s’installent dans le terroir sauvage et fertile de l’idéal et contribuent, selon leurs moyens, à la création nouvelle et tout autre. » CHICHORRO – 1978 « Ce qui est du ressort du peintre, ce qui, actuellement, doit l’intéresser le plus, c’est le voyage solitaire et égoïste vers les contrées de l’irrationnel que seulement la peinture (avec sa liberté et ses moyens actuels), ainsi que la pensée pure peuvent atteindre. Dans ces contrées vierges et fertiles se trouvent les sources de toutes les formes. Le voyage en vaut la peine. A force de rationalisme trop étroit, de fonctionnalisme trop direct, d’utilité, de nécessité, d’économie, notre société est en train de devenir trop stricte et monotone; elle s’appauvrit. D’utilité en nécessité, on tombe fatalement dans la crise, la pénurie et, on l’a déjà vu, dans l’anéantissement et la désertification. Contre cela je suis, pour la « baroquisation » de la société. Je suis pour les dentelles, les perruques, les figures de proue, les pendeloques et les baldaquins. Je suis pour tout ce qui tend à la variété, à l’exubérance et à la complication des formes, au goût de l’inutile, à l’exploitation de l’irrationnel, à l’exaltation de la vie. … Mes tableaux sont le résultat du conflit, commun à tous, entre le rêve et la réalité. Dans les mêlées de ce conflit, je prends des risques et je tombe souvent pitoyablement dans la caricature, le mauvais goût, l’absurde, l’anti-culturel. Pas étonnant que tout cela m’approche de « l’art brut », là où l’on trouve le plus de tension émotionnelle, d’angoisse d’exister, d’engagement (volontaire ou non), de dénonciation de soi-même, enfin, de vitalité. » CHICHORRO – 1982 « … Mario CHICHORRO s’est enfiévré dans sa propre production sans regarder ailleurs, en se singularisant au contraire toujours plus, en élaborant sa mythologie personnelle, qui est devenue riche, complexe et fascinante. Il réussit à être extraordinairement original sans cesser d’être communicatif : son langage, c’est celui, direct, de l’humour, de la poésie, de la sensualité visuelle et tactile, C’est pour cela qu’il se trouve dans un porte-à-faux très stimulant entre la culture et l’art brut. Socialement, il reste intégré, distinct, par conséquent des auteurs d’art brut. Esthétiquement, il se rapproche de l’art brut. Il se laisse mal classer, c’est un gêneur, comme tous les vrais artistes… » Michel THEVOZ « …Mario est aussi un contestataire. Artiste roman égaré en ce siècle, un peu comme Brassens avait un pied dans le Moyen Age, il appartient à la famille de ceux qu’on aimerait appeler des MEDIEVAUX CONTEMPORAINS… » Laurent DANCHIN « … Le spectateur est attiré, la plupart du temps, séduit. S’il passe rapidement, il s’en retournera en retirant de cette expérience un superficiel plaisir de l’oeil. Mais s’il s’attarde quelque peu, alors, il pourra être contaminé : son entendement sera dérouté, sa tranquille assurance ébranlée; car cette peinture rend inconnu le connu, perturbe le grand réducteur porté sur les choses et réveille la faculté de s’étonner. Avec sa puissance séditieuse, sa faculté de transformer le regard, de susciter l’étonnement, de déconditionner, son exceptionnelle inventivité formelle, la peinture de CHICHORRO, venue des granges de la scène artistique, est en train d’intervenir avec force dans le débat contemporain. »

MUSEOGRAPHIE et BIBLIOGRAPHIE Collection Alphonse Chave, Saint Paul de Vence Musée d’Art Moderne, Lyon Musée d’Art Brut, Lausanne, Collection Neuve Invention Musée de la Fabuloserie, Dicy Musée Hans Cajeth, Heidelberg Fond Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon Musée Hyacinthe Rigaud, Perpignan Les Jardiniers de la Mémoire, Bègles Musée d’Art Contemporain, Dunkerque Musée d’Histoire Contemporaine, BDIC, Paris Patrimoine Lu BSN, Paris Musée du Liège, Maureillas las Illas O.D.A.C.C, Caen Musée Paul Valéry, Sète Musée de Collioure Patrimoine Culturel, Canet en Roussillon Musée de la Création Franche, Donation Claude Massé Musée Anatole Jokovsky, Nice Musée Fort de Bellegarde, Le Perthus

BIBLIOGRAPHIE sélective Dis au peintre de se taire. Editions Voix Richard Meier. 1989 C’est le pinceau qui parle. Editions Voix Richard Meier. 2009 Catalogue Neuve invention, Musée d’Art Brut Lausanne. Les singuliers de l’art, 1978, Musée d’art Moderne Paris. Chichorro, 25 ans d’activité, Thérèse Roussel, Perpignan. The endless universe of Màrio Chichorro, Leonard Emmerling, In: Raw Vision n° 5, 1991. La fabuloserie Alain Bourbonnais et Michel Ragon, Albin Michel 2009. Outsider Art Fair, Catalogue New York 1998. Chichorro. Edité par l’auteur, 1992. Chichorro 10 ans de plus. Edité par l’auteur, 1992-2002. Chichorro encore 10 ans. Edité par l’auteur, 2002-2012. VIDÉOGRAPHIE Mario Chichorro, un maître de la création franche Alain. Vollerin, Michel Ragon, Mémoire des Arts, 1993 (51 min) Chichorro par Chantal MARCHON film de 15 mn.

 

 

 

 

 

 

Content © 2007 Les Arts
Design by Françoise Cassan

 


25 queries executed
1
SET sql_mode = 'MYSQL40'
2 SELECT folder, element, published, params FROM jos_mambots WHERE published >= 1 AND access <= 0 AND folder = 'system' ORDER BY ordering
3 SELECT template FROM jos_templates_menu WHERE client_id = 0 AND ( menuid = 0 OR menuid = 188 ) ORDER BY menuid DESC LIMIT 1
4 DELETE FROM jos_session WHERE ( ( time < '1524775848' ) AND guest = 0 AND gid > 0 ) OR ( ( time < '1524775848' ) AND guest = 1 AND userid = 0 )
5 SELECT * FROM jos_menu WHERE id = 188
6 SELECT a.*, u.name AS author, u.usertype, cc.name AS category, s.name AS section, g.name AS groups, s.published AS sec_pub, cc.published AS cat_pub, s.access AS sec_access, cc.access AS cat_access, s.id AS sec_id, cc.id as cat_id FROM jos_content AS a LEFT JOIN jos_categories AS cc ON cc.id = a.catid LEFT JOIN jos_sections AS s ON s.id = cc.section AND s.scope = 'content' LEFT JOIN jos_users AS u ON u.id = a.created_by LEFT JOIN jos_groups AS g ON a.access = g.id WHERE a.id = 97 AND ( a.state = 1 OR a.state = -1 ) AND ( a.publish_up = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_up <= '2018-04-26 23:05' ) AND ( a.publish_down = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_down >= '2018-04-26 23:05' ) AND a.access <= 0
7 UPDATE jos_content SET hits = ( hits + 1 ) WHERE id = '97'
8 SELECT folder, element, published, params FROM jos_mambots WHERE access <= 0 AND folder = 'content' ORDER BY ordering
9 SELECT a.* FROM jos_components AS a WHERE ( a.admin_menu_link = 'option=com_syndicate' OR a.admin_menu_link = 'option=com_syndicate&hidemainmenu=1' ) AND a.option = 'com_syndicate'
10 SELECT id, title, module, position, content, showtitle, params FROM jos_modules AS m INNER JOIN jos_modules_menu AS mm ON mm.moduleid = m.id WHERE m.published = 1 AND m.access <= 0 AND m.client_id != 1 AND ( mm.menuid = 0 OR mm.menuid = 188 ) ORDER BY ordering
11 SELECT m.* FROM jos_menu AS m WHERE menutype = 'topmenu' AND published = 1 AND access <= 0 AND parent = 0 ORDER BY ordering
12 SELECT m.* FROM jos_menu AS m WHERE menutype = 'mainmenu' AND published = 1 AND access <= 0 ORDER BY parent, ordering
13 SELECT COUNT( id ) FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1
14 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=1'
15 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=13'
16 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=12'
17 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=14'
18 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=15'
19 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=16'
20 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=17'
21 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=18'
22 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=23'
23 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=38'
24 SELECT id FROM jos_menu WHERE type = 'content_item_link' AND published = 1 AND link = 'index.php?option=com_content&task=view&id=46'
25 SELECT id, name, link, parent, type, menutype, access FROM jos_menu WHERE published = 1 AND access <= 0 ORDER BY menutype, parent, ordering